• Boisson Jean-Noël

5 points pour tout savoir sur la psychothérapie !

Mis à jour : mai 19


1- Définition :


La psychothérapie existe depuis des années, toutes cultures confondues. Aristote disait de la psychothérapie que c’était une investigation de sois même. Néanmoins, cette discipline est souvent confondue avec ses disciplines voisines (médecine, psychiatrie…).


Il faut savoir que la psychothérapie est une aide basée sur l’écoute du patient et de méthodologies diverses (basée sur la psychologie, la relaxation…) pratiquées lors d’entretien entre un professionnel appelé psychothérapeute et le patient. Travail qui fonctionne également que sur la volonté du patient à vouloir entamer ce travail.

Ce travail peut être fait en seul ou en groupe et peut durer quelques semaines à des années selon les causes et le patient à traiter. L’objectif de la psychothérapie est d’arriver à retrouver une harmonie intérieure, une amélioration psychique de la personne et prévenir des rechutes éventuelles.


À savoir que chaque thérapeute est soumis, comme toutes les disciplines du domaine de la santé, au secret professionnel.

2- Quel est le rôle du psychothérapeute :


Le rôle du psychothérapeute en psychothérapie se décline en plusieurs points car il évolue tout au long de la thérapie.


Au départ le but du thérapeute est d’instaurer un climat de confiance entre lui et son patient afin que ce patient se sente en sécurité pour parler ouvertement et sans retenue de ses émotions, événement traumatique passée, désirs, peurs… Il n’est jamais facile de consulter un psychothérapeute même si aujourd’hui cette démarche est plus commune et mieux considéré qu’elle ne l’a été autrefois. Le premier pas et la première séance demeure donc un moment important qui permet d’explorer plus précisément les difficultés rencontrées et vos propres attentes quant à l’aide recherchée. Le thérapeute doit prendre le temps avec vous sur une ou plusieurs séances d’en explorer toutes les facettes avant de vous proposer d’engager ou non un suivi. Ce premier échange ne constitue pas un engagement il est avant tout un temps de rencontre qui vous permettra de réfléchir à votre démarche d’en clarifier les objectifs et d’en juger l’utilité avant tout suivi. Il s’avère parfois suffisant à la résolution de difficultés passagères.

Durant le suivi psychothérapeutique le rôle du psychothérapeute est de comprendre pourquoi le patient fait à du mal face à une ou plusieurs situations (cela peut aller d’une situation très commune à des situations spécifiques dû à des traumatismes passés), puis de permettre au patient de revivre cette ou ces situations de façon différentes afin qu’il puisse comprendre ensemble pourquoi cet événement déclenche tels ou tels comportements ou émotions. Le rôle du psychothérapeute est donc de vous permettre de revenir sur des situations que vous jugez difficiles, voire impossible à vivre, dans un cadre assez sécurisé pour les revivre, les comprendre et enfin les maitriser. Le psychothérapeute vous aide donc à mieux contrôler vos émotions et votre corps afin d’appréhender les changements ou les événements de votre vie plus sereinement. Par exemple certaines femmes enceintes consultent afin de mieux s’adapter au changement qu’entraine la grossesse, tant sur le plan physique que sur le plan psychique.

Enfin une fois les difficultés analysées et comprise le rôle de votre psychothérapeute sera de vous donner les outils nécessaires pour consolider le travail effectué en psychanalyse afin que vous puissiez être autonome sur ce travail.

Le cadre thérapeutique se définit donc par un contrat : de lieu, de périodicité et de durée des séances, de règles appliquées en cas de manquement à une séance, des méthodes choisies entre vous, des codes de déontologies auxquels le psychothérapeute se tient. Cadre établie lors des premières séances avant que tout travail psychothérapeutique. C’est pourquoi il est nécessaire que le patient soit volontaire et non contraint pour honorer ce contrat. Cet accord selon les besoins du patient ou de psychothérapeute peut toutefois évoluer si les deux parties sont d’accord. Ce n’est qu’à cette condition qu’une psychothérapie peut être efficace.

Si vous recherchez des solutions pour un tiers, comme par exemple, un enfant ou un bébé où le consentement du patient est difficile à déterminer il existe une autre discipline plus ludique et moins personnelle qui existe : la psychomotricité.


3- Les bienfaits de la psychothérapie :


Pourquoi il est important de faire un travail psychothérapeutique ? Qu’est ce qui ressort d’une psychothérapie pour le patient ?


Les bienfaits de la psychothérapie peuvent être multiple selon les raisons qui pousse le patient à entamer ce travail :

  • Il permet notamment de résoudre phobie, angoisses, anxiété, panique, déprimes, ect et de retrouver une sérénité, une harmonie psychologique avec soit même.

  • Améliorer ou résoudre des problèmes relationnels : timidité, estime de soi, échec amoureux, obsessions…

  • Modifier ou corriger des comportements qui font souffrir vous-même ou votre entourage (traumatisme, dépendances, maux imaginaires, dysfonctions sexuelles…

  • A définir vos désirs et vos objectifs de vie car il n’est pas toujours aisé de se connaitre et d’assumer se que l’on veut dans la vie.

  • A vous aider à vous développer personnellement pour approfondir vos objectifs ou simplement une volonté de vous améliorer même s’il n’y a pas de souffrance dans votre vie. Vous pouvez notamment pour acquérir de nouveaux outils qui vous permettront de vous réaliser.


La psychothérapie à réellement pour but de vous aider à résoudre des situations de souffrances mais également à vous aider avancer plus rapidement et efficacement dans votre vie.

4- Quelle méthode existe-t-il en psychothérapie ?


En psychothérapie il existe plusieurs méthodologies de travail. Les deux principales psychanalyses sont psychothérapie dynamique (ou psychanalyse) et la psychothérapie cognitivo-comportementale.


Dans ces méthodologies on distingue 3 types :

  • Psychothérapie dynamique : méthodologie basée sur la notion d’inconscient dont le but est de faire le lien entre les événements passés et les difficultés rencontrée aujourd’hui par le patient. On recherche alors le plus souvent les souvenirs refoulés du patient pour permettre de comprendre et résoudre certains conflits intérieurs ou extérieurs.

  • Psychothérapie cognitivo-comportementales : méthodologie basée sur la notion qu’on intègre malgré nous des comportements inappropriés et qui sont devenus des automatismes à l’âge adulte. Le but du thérapeute est avant tout de détecter ces comportements et d’aider le patient à les corriger. Cette technique est très souvent utilisée pour traiter les phobies, les attaques de panique, les troubles obsessionnels compulsifs, l’anxiété, le stress, la dépression, les addictions, le sevrage de médicaments, etc.

  • Thérapies systémiques, de couple ou familiales : méthodologie basée sur la notion les mauvaises interactions entre plusieurs personnes. Le problème n’est pas forcement lié à un individu mais entre les interactions avec son entourage. Ce sont généralement des séances de groupe. Le but du psychothérapeute est d’encadrer les interactions afin d’améliorer le dialogue afin de trouver une solution convenable à chacun des membres du groupe.


5- L’importance de bien choisir son thérapeute :


Il est important de comprendre que le choix du votre thérapeute est déterminant dans la réussite de notre travail psychothérapeutique. La psychothérapie étant basée sur une relation de confiance il est crucial d’être en phase avec votre psychothérapeute. Serais vous plus honnête avec un homme ou une femme peut tout à fait avoir son importance !


Voici les bonnes questions à vous poser ! Déterminez tout d’abord pourquoi vous souhaitez consulter. Quel sont vos objectifs, attentes et espoirs ? Êtes vous capable de dire précisément votre source de souffrance ou est ce un mal-être plus diffus ? À quel point avez-vous envie de vous investir en termes de temps, d’argents, d’émotions… ?


Une fois que vous aurez répondu à ces questions vous pourrez savoir quel cadre et quel style de thérapeute vous correspond. Un psychothérapeute avec lequel vous serez en confiance et qui correspondra à vos envies, vos valeurs.

Assurez-vous de choisir un thérapeute compétent. S’il n’est pas membre d’un ordre professionnel, fait-il partie d’une association reconnue qui possède des normes de pratique, un code d’éthique, qui offre des recours, etc ? Quelle est son expérience ? Peut-il vous fournir des références ?


Faite le point après votre première séance ! Si elle ne vous paraît pas satisfaisante, envisagez rapidement une alternative. Et osez-vous faire confiance : les études démontrent que les clients sont bien meilleurs que les thérapeutes pour juger de la qualité de l’alliance thérapeutique. Gardez toutefois à l’esprit que vous ne recherchez pas un ami, mais un professionnel compétent qui pourra vous aider, vous faire avancer, vous confronter si nécessaire.


Enfin souvenez-vous que votre implication et votre collaboration sont primordiales pour réussir cette démarche alors soit rigoureux avec vous-même. C’est un peu comme si vous vouliez reprendre le sport, il faut de la discipline au début puis avec le temps ça devient plus facile !

LE CABINET

8 allée des marronniers

18000 Bourges

NOS HORAIRES

Du lundi au vendredi

10h - 13h et 14h - 18h30

NOUS CONTACTER

boisson.jean-noel@orange.fr

T: 06 78 87 68 24

© 2014 Psychomotricité et Psychothérapie Bourges 18000 - Psychologue Bourges -création site https://i-lab.fr/

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle