• Boisson Jean-Noël

Bilan Psychomoteur pour qui ? Pourquoi ? Et comment ?



Tout d’abord un bilan psychomoteur est un examen qui détermine les difficultés et capacités suivantes : motricités et coordination/dissociation, graphomotricité, espace, temps, schéma, corporel / image du corps, latéralité, tonus, fonctions exécutives, etc. Cet examen est généralement proposé aux enfants mais il est tout aussi efficace avec un adulte ou une personne âgée.


Par exemple pour déterminer si votre enfant à besoin d’une thérapie en psychomotricité, il peut être utile de faire un bilan psychomoteur. Une fois le bilan psychomoteur effectué le psychomotricien discute avec la famille pour savoir si une thérapie en psychomotricité ou une autre mesure de soutien sont indiquées afin de soutenir l’enfant dans son développement. Le psychomotricien est un professionnel qui est là pour vous conseiller et vous guider mais toute décision finale revient à la famille.


Comment se passe et quel est le but d’un bilan psychomoteur ?


Un bilan psychomoteur se déroule sur 2 à 5 séances selon les besoins du patient. Au cours du bilan, le thérapeute présente, à l’enfant ou l’adolescent, différents tests, jeux et activités motrices. Il peut ainsi examiner comment celui-ci s’organise dans son environnement avec les objets et les personnes qui l’entourent.


Le but du bilan psychomoteur est de répondre à plusieurs questions sur différents axes de travail. Vous trouverez ci-dessous ces différents axes et questions :

  • Acquisition des postures et des habiletés manuelles, la qualité du mouvement :

  • Comment l’enfant coordonne-t-il ses gestes ?

  • A-t-il un bon sens de l'équilibre ?

  • Sait-il doser sa force ?

  • Arrive-t-il à coordonner le mouvement de ses mains avec le regard, par exemple lorsqu'il joue au ballon ?


  • Graphomotricité :

  • Comment l'enfant est-il assis à la table ou au bureau ?

  • Arrive-t-il à poser son bras sur la surface de la table ou le tient-il levé ?

  • Comment tient-il son crayon ?

  • Comment est le tracé lorsqu'il écrit ?

  • Comment dose-t-il sa force et respire-t-il en écrivant ou en dessinant ?

  • Comment s'oriente-t-il sur le papier ?

  • A-t-il acquis une écriture fluide ?


  • Conscience et l'image du corps et le développement de la latéralité :

  • L’enfant connaît-il son corps et celui de l’autre ?

  • Peut-il nommer et montrer des parties du corps ?

  • Utilise-t-il plutôt sa main droite ou sa main gauche ?

  • Comment manipule-t-il les différents objets ?


  • La perception sensorielle :

  • Comment l’enfant réagit-il aux stimulations sensorielles : bruits, sons, stimulations visuelles ou tactiles ?

  • A-t-il une bonne conscience des sensations que lui transmet son corps ?


  • L’orientation dans l’espace et dans le temps :

  • L’enfant peut-il s’orienter dans l’espace ?

  • Sait-il retrouver des chemins qui lui sont connus ?

  • Est-il capable de planifier quelque chose ?

  • A-t-il une notion du temps ?

  • Comment gère-t-il les changements d’activités ?


  • La communication verbale et non-verbale, la relation à l’autre et la gestion des émotions :

  • Quel est le comportement de l’enfant lorsqu'il entre en contact avec d'autres personnes ?

  • Paraît-il agressif ou impulsif ?

  • Se montre-t-il angoissé ou extrêmement timide ?

  • Quel est son degré de maturité ?

  • Est-il à l’aise dans le contact aux autres ?


  • Le degré d’autonomie :

  • L’enfant peut-il réaliser des gestes du quotidien tout seul (s’habiller, mettre ses chaussures, manger, etc.) ?

  • Trouve-t-il des solutions par lui-même ou cherche-t-il rapidement de l’aide auprès des adultes ou d'autres enfants ?


  • La concentration et l’attention :

  • L’enfant sait-il rester attentif quand on lui parle ?

  • Arrive-t-il à se concentrer sur ce qu’il est en train de faire ?

  • Est-il agité et sans cesse en train de bouger ?

  • Peut-il réaliser une activité sans l’interrompre plusieurs fois ?


Quand réaliser un bilan psychomoteur ?


Dans le cadre ou le sujet est un enfant plusieurs personnes peuvent diriger la famille vers un bilan psychomoteur. Parents, instituteurs, professionnels de santé, peuvent être inquiets pour un enfant et peuvent remarquer les points suivants :

  • Pour son développement, vous le trouvez en retard dans ses acquisitions (marche, propreté ... )

  • Vous ne savez pas s'il est droitier ou gaucher,

  • Il est maladroit,

  • Votre enfant se repère mal dans l'espace et le temps,

  • Il écrit mal ou avec trop d'efforts,

  • Vous avez un enfant en difficulté à l'école,

  • Il semble anxieux, déprimé, angoissé,

  • Il est souvent instable, nerveux, en mouvement incessant, dort mal,

  • Ou au contraire inhibé, timide, lent, passif,

  • Il présente des tics ou des bégaiements,

  • Il écrit mal, lentement, …

Dans le cadre où le sujet n’est pas un enfant alors vous devez faire attention à vos propres capacités et difficultés motrices.

Quand vous êtes un adulte :

  • Vous éprouvez certaines des difficultés décrites ci-dessus

  • Vous êtes stressé(e)

  • Vous souffrez de difficultés d'adaptation professionnelle

Quand vous êtes une personne âgée :

  • Vous êtes préoccupé(e) par la réduction de votre autonomie,

  • Vous faites régulièrement des chutes

Les objectifs et les moyens du bilan psychomoteur

Le bilan psychomoteur est un élément complémentaire au diagnostic médical du patient. Il se fait après prescription médicale et se présente comme un compte rendu. Par cet examen on fait l’état des acquis, des retards et des manques du patient. Cependant il vient également parfois confirmer ou compléter un diagnostic pour un médecin traitant ou autre spécialiste.

À l’issu de cet examen, le psychomotricien peut envisager de :

  • Proposer une thérapie de psychomotricité

  • Relativiser un problème passager qui ne relève pas d’un suivi thérapeutique

  • Proposer un nouvel examen après un délai de quelques mois pour suivre l'évolution du patient,

  • Orienter le patient vers un autre spécialiste pour des examens complémentaires ...

La rééducation psychomotrice :


Comme le nom l’indique le travail de psychomotricité évalue et traite problèmes lié au développement psychomoteur du patient. C’est un travail qui généralement ce fait avec les enfants mais il est tout à fait possible de l’appliquer à l’adulte. Le psychomotricien agit quand la personne qui consulte fait face à des difficultés d’adaptation ou de comportement (handicape, phobie, trouble de la coordination, dyspraxies, trouble de l’attention, trouble spatiaux…).

Objectifs de cette thérapie :

  • Réduire les retards du développement psychomoteur,

  • Prévenir un éventuel échec scolaire lié à des troubles psychomoteurs,

  • Renforcer les capacités d'adaptation et d'apprentissage,

  • Améliorer la maitrise émotionnelle en cas de stress,

  • Participer à la prévention des troubles du comportement et de la personnalité,

  • Soutenir la récupération des fonctions psychomotrices réduites ou perturbées.

Les moyens de la psychomotricité :


La psychomotricité est une situation d'aide, de stimulation et de renforcement des potentiels du patient. Les techniques spécifiques utilisées sont :

  • La relaxation,

  • L'expression corporelle (le théâtre, la danse ... )

  • La graphomotricité,

  • Les activités musicales et rythmiques.

  • Les activités picturales et plastiques,

  • Les jeux spontanés ou dirigés...

Les séances peuvent être individuelles ou en groupe.

Qui est le psychomotricien ?

Le psychomotricien diplômé d'Etat est un professionnel paramédical, auxiliaire de médecine. Sa formation est sanctionnée, après trois années d'études post-baccalauréat, par un diplôme d'Etat délivré par le Ministère de la Santé. Ses compétences professionnelles sont définies par le Décret N° 88-659 du 6 mai 1988.


Le psychomotricien intervient auprès d'enfants, des adolescents, des adultes et de personnes âgées confrontées à des difficultés d'adaptation et de comportement. Ces difficultés peuvent être passagères ou durables. Elles sont parfois liées à des déficiences ou des handicaps.


Le psychomotricien exerce en libéral, institutions spécialisées ou non (crèche, maison de retraite, IME, IMP ... ) ou à l'hôpital dans différents services.

Les soins psychomoteurs sont pris en charge par l'assurance maladie en institutions spécialisées. Par contre, les actes psychomoteurs (bilans et séances) ne sont malheureusement pas remboursés dans le cadre de l'activité libérale. Aucune convention n'a encore été signée avec la sécurité sociale. Tout reste donc à la charge des familles.

Toutefois, une demande de participation financière exceptionnelle peut être réalisée auprès de la CPAM, de certaines mutuelles et de la MDPH selon le cas. Parlez-en à votre médecin.

23 vues

LE CABINET

8 allée des marronniers

18000 Bourges

NOS HORAIRES

Du lundi au vendredi

10h - 13h et 14h - 18h30

NOUS CONTACTER

boisson.jean-noel@orange.fr

T: 06 78 87 68 24

© 2014 Psychomotricité et Psychothérapie Bourges 18000 - Psychologue Bourges -création site https://i-lab.fr/

  • Facebook - White Circle
  • LinkedIn - White Circle